Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vous avez lu le magazine Stylist du 9 avril 2015 vous avez dû voir que la parfumerie ce n'est pas toujours des matières nobles belles, précieuses, qui font rêver.
C'est aussi des odeurs qui proviennent de choses un petit peu bizarre comme de la graisse de castor, de la résine de bois, des racines, des sécrétions intestinales, péri-annales ou sexuelles.
Pas très glamour tout ça, mais ça a néanmoins fait ces preuves en parfumerie !


Ainsi, vous avez le castoréum est une huile produite par les glandes génésiques du castor sauvage d'Alaska, de Sibérie ou du Canada. Il s'en enduit pour imperméabiliser ses poils et donc un petit coup de brosse et voilà le castoréum récolté !
Il donne un aspect viril aux fragrances et apporte de la chaleur aux orientaux et aux jus chyprés et notamment dans les compositions de Serge Lutens. C'est également le cas d'Opium d'YVES SAINT LAURENT.


Vous avez également le costus, une essence chinoise ou indienne qu'on extrait de racines, enfin qu'on extrayait puisque avec toutes nos réglementation et autres diktats écolos (je ne suis pas une acharnée de la consommation, mais y en a qui n'ont pas les pieds sur terre - ou pas vraiment les mêmes problématiques de tout à chacun...) bref, on ne peut plus aller à la source - enfin à la racine - mais on recrée la substance avec des notes synthétiques. Il s'agit de restituer une odeur de sueur et de sébum mélangés ! Mais à quoi ça sert me direz-vous ? Vu que le parfum sert normalement à masquer ce genre d'effluves peu avouables, sauf si on est en salle de fitness ?!
Et bien pour donner du contraste aux fragrances un peu trop molles, pour donner de la profondeur aux notes fraîches. C'est ainsi que L'Eau d'Orange verte d'Hermès reste un succès intemporel et que l'edt Cerruti 1881 Acqua Forte offre un vrai côté mâle... Et Le Mâle de Jean-Paul GAULTIER... très mâle.... ;-)


Également l'Oud dont j'ai parlé dans un article ici. On parle du bois d'Oud mais il s’agit en fait d'une résine sombre et ultra odorante produite par des arbres d'Asie - si vous arrivez à retenir le nom ça s'appelle les Aquilaria Malaccensis - rassurez-vous : moi non plus je ne m'en souviendrai pas!
Protégés, ils sont bien évidemment rares et donc le prix de la matière première est très cher et peu atteindre les 87 000 € le kilo.
Côté senteur, cela évoque le côté cuir et le mélange boisé avec des notes animales et épicées pour accentuer le côté oriental notamment des parfums masculins. On le trouve également dans ou encore dans et dans


L'Ambre gris est un fixateur qui aide à la diffusion de la senteur tout en lui apportant un côté chaud et sombre. C’est une sécrétion intestinale de cachalot qui flotte pendant des années en pleine mer avant de s'échouer sur les rivages de la Nouvelle-Zélande ou d'Indonésie. Comme la baleine est un animal protégé, bien évidemment cette matière première est très rare et donc très chère puisqu'elle se vend environ 1000 € les 100 g. Pas étonnant que les nez de la parfumerie la remplacent par sa forme synthétique ou par du ciste de labdanum, un végétal qui lui ressemble énormément. Comme dans Poison de Christian DIOR ou encore l’Eau d’Ikar de SISLEY.
Un célèbre parfum qui contient du véritable ambre gris c'est Mitsouko de Guerlain.


Tout le monde ou presque connais le musc, mais tout le monde ne sait pas qu'il s'agit d'une substance contenue dans les glandes sexuelles du chevrotin porte musc! Il s'agit d'un petit animal qui habite en Asie centrale. Et bien évidemment comme il faut le tuer pour récupérer la substance, l'animal est devenu une espèce protégée et maintenant les parfumeurs utilisent des substituts de synthèse pour le remplacer.
L'odeur produite par l'animal est assez intense et évoque parfois la fourrure alors que celle des substituts de synthèse évoque plutôt le côté propre, le côté poudré, frais!
Dans tous les cas, il donne de la rondeur à la formule et optimise surtout sa tenue; c'est le cas par exemple dans Trésor de Lancôme, mais également dans un autre registre, dans l’Eau du Soir de SISLEY.


Enfin il y a la civette, une pâte issue du chat sauvage d'Éthiopie; il l'a sécrète dans des glandes péri-anales. Je sais, ce n’est pas très fun et ça ne fait pas trop rêver ! En plus, pour récolter la substance c'est bien évidemment douloureux, je ne vous fais pas un dessin mais je vous laisse imaginer...
Du coup la substance est peu utilisée et souvent remplacée par des matières synthétiques comme la civetone. Elisabeth de Feydeau qui est une historienne du parfum, et une personne très reconnue dans le monde de la parfumerie, explique que cela sent un peu comme " la petite culotte de jeune fille" (je ne fais que citer!)
Bien évidemment, quand elle est diluée, ça devient beaucoup plus sensuel et cela permet d'amplifier les odeurs naturelles et de donner au sillage une plus grande ténacité.
D'ailleurs, si je vous dis qu'il y a de la civette dans le N°5 de Chanel ou encore dans Aromatics Elixir de Clinique, et surtout dans Mitsouko de Guerlain, vous allez comprendre que cela reste une odeur particulièrement sensuelle malgré l'origine de la substance!

 

L'origine des senteurs
L'origine des senteurs
L'origine des senteurs
L'origine des senteurs
Tag(s) : #Stylist, #castoréum, #costus, #oud, #Elisabeth de Feydeau, #civette, #ambre, #musc

Partager cet article

Repost 0