Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les parfums, les jus, les nez, les senteurs, les anecdoctes, les photos... tout ce que j'aime vous faire partager sur l'univers du parfum!

Irresisible GIVENCHY

Après Very Irresistible, Absolu Irrésistible ou Very Irrésistible Electric Rose, voici "simplement" en 2021 une fragrance qui invite résolument au lâcher prise.

Quand Lancôme sort Idôle en 2020, pour rafraîchir et donner du sang neuf à la rose, très galvaudée dans les parfums actuels, la maison Givenchy veut montrer qu'elle n'est pas en reste et crée ce parfum qui commence sur une note de tête avec la poire et l'ambrette en poudrant son cœur de rose avec une note d’iris, qui rappelle l’odeur d'une trousse à maquillage. Ce parfum cache aussi en lui beaucoup de douceur grâce aux muscs blancs et au cèdre de Virginie.

Le parfum d'une femme "irrésistible" forcément qui, par son charme magnétique, nous attire dans une danse invitant à la spontanéité et à la liberté d'être soi.

Un floral-boisé et fruité jouant du contraste de deux accords que tout oppose : une rose pulpeuse et un Bois Blond lumineux, à la fois très aérien et très fleuri

Cette rose Antimorose reflète un parfum magnétique incarné par Fran Summers.

Choisie pour son talent (of course), son authenticité et sa grâce naturelle qu'elle a déjà dévoilés lors des défilés de mode, et notamment ceux de Givenchy forcément.

Pleine de spontanéité, elle invite à prendre la vie comme une danse, entourée de sa bande de danseurs et d'esprits libres.

Un simple prisme en guise de flacon, très lumineux pour mettre en valeur cette fragrance.

Orné d'un ruban rose texturé autour d'un métal précieux, cette forme rend hommage au créateur Hubert de Givenchy.

 

Plus d'info sur le site de la marque

Retour aux Parfums GIVENCHY

Suivez-moi sur Instagram

Irresisible GIVENCHY
Irresisible GIVENCHY
Irresisible GIVENCHY
Irresisible GIVENCHY
Irresisible GIVENCHY
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article