Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les parfums, les jus, les nez, les senteurs, les anecdoctes, les photos... tout ce que j'aime vous faire partager sur l'univers du parfum!

Saharienne d'Yves SAINT LAURENT

Sortie en 2011, Saharienne est l'incarnation d'une féminité féline et flamboyante, irradiante de sensualité.

Découvrez les notes fraîches avec un départ sur du citron, de la bergamote et de la mandarine, puis des accords solaires avec la fleur d'oranger, du Gingembre, des Baies de Rose, du Galbanum, des baies de Cassis et des Fleurs Blanches pour finir sur du bois ambré pour une véritable invitation à l'évasion.

Cette fragrance est le fruit de la collaboration entre Carlos Benaïm et Anne Flipo, chez IFF. Ils on voulu rendre hommage à la veste lacée iconique d’Yves Saint Laurent.

Décrite comme sauvage et provocante, cette eau fraîche est un voyage au cœur du plus vaste désert au monde, le Sahara. Entre "soleil ardent", "sable aveuglant" et air enivré, la fragrance apparaît comme une eau rafraîchissante et hespéridée.

Le flacon met à l'honneur le logo de la marque, au milieu d'une forme qui rappelle un tissu drapé. Le jus est bien évidemment couleur sable, pour continuer l'histoire; avec un cabochon doré qui surplombe le flacon.

En 2015, le jus sera réédité sous le même nom dans la gamme Le Vestiaire des Parfums avec des notes de néroli et de musc blanc, accompagné de 4 autres nouveaux parfums inspirés par les pièces iconiques du couturier.

Tuxedo, décrit comme légèrement masculin, sombre et élégant, contient du patchouli et des épices.

Caftan est un oriental composé d’encens, benjoin, galbanum et musc, créé par Calice Becker.

Caban est un mélange de poivre rose, rose et fève tonka.

Enfin, Trench est construit sur des agrumes, du cèdre sec et de l’iris.

 

 

retour à la Page Les Parfums YSL

source Osmoz

Suivez-moi sur Instagram

Saharienne d'Yves SAINT LAURENTSaharienne d'Yves SAINT LAURENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article